Chose promise … Voici ma dernière recette de la saison avec des petits pois. Et ça tombe bien, parce qu’il y en a bientôt plus. C’est p’têtre bien pour ça que c’est la dernière, quand on y réfléchit bien. J’ai découvert cette recette via Olivier Streiff. C’est un chef que j’apprécie tout particulièrement, qui fait des associations extraordinaires, et le tout sans dénaturer les goûts. Un vrai métier quoi …

On part sur un risotto classique. Cependant, que les puristes sortent tout de suite, j’ai remplacé la crème fraiche par du beurre. Et moi qui défend la cuisine italienne, j’ai plutôt intérêt de raser les murs. Ceci dit, c’est loin d’être dégueulasse comme ça !

Les ingrédients :

  • du riz type arborio, riz rond
  • du chorizo
  • des tomates séchées
  • 1 bouquet de basilic
  • 1l de fond de volaille
  • 1/2 échalote
  • 20cl de vin blanc qui traine dans ton frigo et que t’utilises que pour la cuisine sinon tes invités te tuent
  • du beurre (héhé …)
  • 1 poignée de parmesan fraichement rapé
  • 1 gousse d’ail
  • 1 branche de thym ou de romarin (joue à pierre feuille ciseau ou fais avec ce que t’as)

Comment qu’on fait :

Tu coupes trèèèès finement ton échalote, et tu écrases ta gousse d’ail.

cette photo est très vilaine

Tu fais revenir l’échalote à sec dans une grande casserole, avec une poignée de fleur de sel. Ainsi, on enlève l’eau de végétation de l’échalote et on ne la fait pas dorer. Prends toi ça.

Au bout de 3 min à feu moyen, tu me remplis ça d’huile. Ouais ouais. Elle va permettre au riz de nacrer. Ajoute la gousse d’ail que tu auras préalablement défoncée, et la branche de ce que tu veux.

Laisse cuire encore tranquillement 3 minutes. Toujours en mode tranquille.

Pendant tout ce temps là, tu auras coupé le chorizo en tranches et aussi en tout petit cubes (on dit en brunoise), ciselé le basilic, et fait pareil avec la tomate séchée.

C’est le moment de faire chauffer une casserole d’eau très salée. Et aussi d’ajouter le riz au mélange sus nommé.

La photo est moche aussi, mais là, le riz est bien nacré, limite trop. C’est le moment de faire intervenir le vin blanc. On déglace, ça fait pshit, c’est que tout se passe bien. Maintenant tu laisses réduire le vin blanc, jusqu’à sa totale disparition. David Copperfield … (Harry Potter pour les plus jeunes …)

On va ajouter ensuite louche par louche, le bouillon de volaille. Petite astuce, dans mon bouillon, je mets quelques grains de poivre, pour commencer à assaisonner. Ainsi, on n’a pas à courir après les grains de poivre dans le risotto. C’est quand même carrément pas con comme idée … Normalement, le tout doit durer 18 minutes. Dès qu’il n’y a plus de bouillon, bah t’en remets. Y a rien de fou quoi …

ça c’est à mi cuisson

Quand ta casserole d’eau salée est à ébullition, et que tu as écossé tes petits pois, tu vas les blanchir.

ça c’est pour te montrer que je prends pas des trucs congelés. Et puis si t’habites Paris, bah sache que ça, c’est des petits pois. Voilà

Tu mets tes pois à cuire 2 minutes, pas plus. Il faut que ça reste croquant. Tu auras au préalable (putain ce que je parle bien aujourd’hui) préparé un saladier avec de l’eau glacée, et tu vas les plonger dedans, dès que la cuisson est terminée.

Du coup admire la couleur, ça c’est la classe.

Mais dis donc ? On n’arriverait pas au bout de notre risotto là ?

Bah si. Quand tu gouttes et que c’est cuit, mais quand même un peu croquant, ou que t’es à 18 min, tu arrêtes. Il faut qu’il reste quand même un peu de bouillon dedans un. Faut pas qu’on soit à sec total. On va lier avec une belle noix de beurre, hors du feu, et une poignée de parmesan.

ça donne un truc comme ça

Maintenant, tu ajoutes tout ce que tu as coupé, sauf les rondelles de chorizo. Juste les cubes. Et les petits pois.

Tu mélanges, et tu dresses ! Une belle assiette, tu fais une rosace de chorizo, comme en CE2 et tu me plantes la dessus 2 feuilles de basilic. Tu peux arroser le tout avec un trait d’huile d’olive ou encore MIEUX : une huile infusée au basilic (ouais … y a du level là …)

À table !

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de