Il y a quelques jours je passe chez France Fromages aux halles de Tours, et Hans me parle de la recette qu’il veut faire à base de Ricotta et d’épinards. Je devais réaliser une démo du kit petit four de chez Lekue et l’idée m’a tout de suite plu ! Hans, j’ai upgradé un peu la recette, tu me connais et voici donc ma version, que vous avez pu découvrir chez Zodio Tours lors de la soirée privée !

Tout est bien sûr déclinable à l’infini, moi j’avais envie de rester dans le thème de l’Italie au maximum. On va faire un mélange à base d’épinards ricotta et feta, avec quelques tomates confites, et des pignons de pain torréfiés. Ça sent déjà bon dans ma tête !

Il te faut : (quantité pour une quarantaine de pièces)

  • 250 gr de ricotta et de la bonne ! Moi, Hans, c’est mon dealer
  • 60 gr de feta
  • 500 gr d’épinards
  • 4 pâtes feuilletées (celles du commerce, c’est bien plus rapide et pratique pour ce genre de choses)
  • 1/2 oignon
  • 3 gousses d’ail
  • 40 gr de parmesan
  • une dizaine de tomates séchées en bocal
  • une quinzaine de feuilles de basilic
  • des pignons de pin
  • un peu d’huile d’olive, sel, poivre de Sarawak

La cuisson :

Un peu d’huile d’olive dans une poêle, à feu moyen, et on va faire « tomber » les épinards. On aura pris soin de les nettoyer, et d’enlever les queues. On peut utiliser aussi des pousses à la place, pour un goût plus concentré. Après avoir égoutté les épinards, on les met dans la poêle, avec une bonne pincée de sel. Et on attend qu’ils rendent toute leur eau et qu’elle s’évapore, ça veut dire que c’est cuit !

En toute fin de cuisson, on ajoute l’ail coupé en petits morceaux, et la moitié des tomates, coupées en petits morceaux, avec 2 cuillères à soupe de leur huile. Comme ça, on imprègne un peu les épinards.

Dans une autre poêle, à feu vif, on met les pignons de pin, que l’on va torréfier. On n’ajoute pas de matière grasse. Et on attend 5 min voir plus qu’ils prennent de la coloration.

Le mélange :

Dans un cul de poule, on met la ricotta, la feta, et le parmesan fraichement râpé. On y ajoute l’autre moitié des tomates séchées, et on cisèle finement les feuilles de basilic.

Ensuite, on ajoute tout ce qui a cuit et on mélange le tout. N’hésite pas à rectifier l’assaisonnement avec sel et poivre, ou en dosant avec un peu d’huile de tomates. Tu peux ajouter des épices, type cumin ou piment d’Espelette, pour donner un peu de peps ! On met tout ça dans une poche à douilles, c’est bien plus pratique !

Le feuilleté :

On n’est bien sûr pas obligé d’utiliser un moule, mais celui ci est assez magique et très simple à utiliser.

On pose la pâte feuilletée, et on fonce avec les doigts, pour creuser la pâte.

Ensuite on va faire adhérer la pâte. On prend un jaune d’oeuf, et on badigeonne au pinceau.

On dépose une petite quantité dans chaque cavité. Pas trop, on n’oublie pas que le feuilleté va gonfler à la cuisson.

On prend ensuite la deuxième pâte, et avec la roulette crantée, on passe dessus, bien fort.

On retourne cette pâte sur la première, et on garde le papier sulfurisé.

Avec le rouleau, on appuie bien partout jusqu’à voir le moule. Et on enlève le papier. (c’est mieux pour le goût…)

Et voilà le travail en 5 minutes !

On ajoute au jaune d’oeuf, une pointe de crème fraiche liquide, ça va permettre de faire une belle dorure, et on remet un coup de pinceau sur tout le moule.

Ensuite on va démouler en poussant par le dessous, bien au milieu, ce qui va permettre d’ouvrir les rainures. Ouais, on évite le moule plastique dans le four ! Si certains feuilletés sont fermés, passe un petit coup de couteau dessus 😀

Voilà, c’est prêt à partir au four, entre 180 et 200° pendant 20 min.

Tu peux ajouter des germes de petits pois, épinards, ou poireau dessus, pour donner un peu de peps avant le service !

Bon ap !

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de